Entradas etiquetadas como ‘Reflejos de un lente’

Le lendemain


Le soleil s’est levé.
J’ai ouvert les yeux,
me suis levée et me suis rendue compte que les jours sont passés,
que les nuits sont venues une après l’autre, que les gens ont changés.
Et je suis toujours là.
Ceux qui devaient mourir, sont morts,
ceux qui devaient naitre, sont nés,
ceux qui restent devaient rester et ceux qui sont partis, n’existent plus.  
Et je suis toujours là.
Le rouge n’est plus rouge… il est rose pale, le noir, gris.
Et je suis toujours là.
Je vois autour de moi, je vois des formes,
entends des sons, sens des odeurs,
rien ne m’est plus familier.
Et je suis toujours là.
Le petit est maintenant grand,
le grand est plus grand et le plus grand devient petit.
Et je suis toujours là.
Peux-tu regarder ce rocher là-bas ?
Il n’était pas là hier, et l’herbe qui était juste ici, est partie.
Et je suis toujours là.
Qu’était-ce long songe ?
Était-ce un songe? J’étais partie où ?
Qu’est-ce qui s’est passé de plus?
Je suis toujours là ?
Melodía, Vetusta Morla > Los días raros
Anuncios

Pies que van y vienen

Pies que andan…

Pies que sienten…

Pequeños pies que descubren…

Melodía, Eisley > Sun Feet